Le bon équipement pour le contrôle des matériaux de construction Cas | Topolaser

Le bon équipement pour le contrôle des matériaux de construction

30.10.20

Partager sur

Le bon équipement pour le contrôle des matériaux de construction

Disoma est un acteur relativement nouveau sur le marché et travaille sur un scénario de forte croissance. 
« En juin 2015, nous avons obtenu notre accréditation BELAC », témoigne le directeur Gijs Cielen. « Entre autres, nous sommes autorisés à tester des matériaux dans le cadre de la certification COPRO, CERTIPRO et BENOR. À l'époque, nous avons commencé comme une entreprise unipersonnelle, mais actuellement nous comptons sur une équipe de quatre personnes. Notre champ d'action 
comprend notamment le contrôle du béton et des produits similaires au béton, de l'asphalte, des agrégats naturels et des gravats. 
Les clients peuvent également s'adresser à nous pour le carottage, les essais à la plaque et l'exécution d'essais Proctor sur place. » 

 

Technologue du béton 

 

La collaboration avec Laboconstruct remonte à début 2017. « Pour certains fournisseurs, chez lesquels nous avons acheté du matériel spécialisé dans le passé, nous n'étions pas toujours satisfaits du niveau de service. Après avoir reçu plusieurs signaux positifs sur Laboconstruct, nous avons décidé de les contacter pour l'achat de nouveaux équipements. Nous ne l'avons 
pas regretté un seul instant. Nous pouvons compter sur une bonne assistance, ce qui est très important pour choisir le bon équipement. 
Par exemple, c'est un énorme avantage qu'ils disposent d'un technologue du béton qui épluche les normes européennes et qui, sur cette base, sait très bien ce dont nous avons exactement besoin. » 

 

Équipement de pointe 

 

Jusqu'il y a peu, le laboratoire d'ingénierie basé à Maldegem effectuait déjà une vingtaine de tests et a récemment élargi sa gamme de neuf autres tests. 
Disoma a acheté l'équipement nécessaire chez Laboconstruct. « Il s'agit notamment d'une presse qui nous permet de mesurer la résistance à la flexion, un test qui est de plus en plus demandé. Nous avons également acheté une armoire de congélation-décongélation, avec laquelle nous pouvons mesurer le degré de résistance au froid (extrême) du béton et des granulats. 
Un autre appareil acheté par Disoma comprenait une presse à imprimer pour mesurer la résistance à la flexion. » Le laboratoire d'ingénierie de Maldegem peut désormais également mesurer la pénétration des broches sur le bitume. 

 

La coopération entre les deux entreprises est également due aux valeurs communes qu'elles partagent. Tout comme Laboconstruct, nous attachons une grande importance au contact personnel, à une approche rapide et flexible des questions (urgentes) et à une attitude orientée vers les solutions. 
Nous nous réjouissons d'intensifier la coopération avec Laboconstruct à l'avenir afin qu'ils puissent contribuer de manière constructive à notre croissance future », conclut M. Cielen.