Des machines performantes pour un labo spécialisé dans les enrobés routiers Cas | Topolaser

Des machines performantes pour un labo spécialisé dans les enrobés routiers

30.08.21

Partager sur

Des machines performantes pour un labo spécialisé dans les enrobés routiers

Le laboratoire des Enrobés du Centre, une entreprise située à Strépy, fait régulièrement appel à Topolaser pour la livraison de machines spécifiques, notamment des marques Controls et Memmert. Sa dernière acquisition est une étuve de 1060 litres permettant d’augmenter la capacité de séchage du labo. Mais, en plus d’un excellent rapport qualité-prix, c’est la qualité du service de Topolaser qui est mise en avant par Frédéric Detraux, responsable du laboratoire.

 

 

D’un côté, les Enrobés du Centre (Strépy-Bracquegnies), une société issue de la volonté de deux groupes familiaux, Wanty et TRBA, d’être autonomes pour la fabrication d’enrobés hydrocarbonés pour les routes et de posséder une production centrale, couplant l’unité de production à un laboratoire.

 

De l’autre, Topolaser (Spy), fournisseur d’instruments de mesure et, via sa filiale Laboconstruct, d’équipements de laboratoire, partenaire-distributeur privilégié de la célèbre marque Controls – dans le domaine de la route et du génie civil - et, depuis peu, de Memmert, leader mondial dans le développement d’étuves et d’incubateurs pour diverses applications dans la recherche et le contrôle industriel de qualité.

 

Les deux sociétés étaient faites pour s’entendre…

 

 

Les Enrobés du Centre

« Notre laboratoire s’occupe de la conception de l’enrobé, du contrôle de sa fabrication et du contrôle de la pose sur chantier », explique Frédéric Detraux, responsable du laboratoire.

 

« Outre ces activités, nous contrôlons les 11 centres de fabrication de granulat naturels et recyclés du groupe, nous réalisons jusqu’à 2000 essais sur chantiers (pour l’analyse de la portance des sols), mais également d’autres essais concernant le béton, des études de traitement de sols avec des liants de chaux et des liants hydrauliques de ciment, ce qui représente environ 5000 essais par an au total. »

 

En résumé, le laboratoire des Enrobés du Centre peut fournir 120 types d’essais différents, petits ou grands, grâce à 500 appareils de mesure différents.

 

 

Une collaboration solide

« Lorsque nous avons appris que Topolaser venait s’installer en Wallonie et gérait la vente en Belgique des produits Controls – une société avec laquelle nous travaillions déjà beaucoup –, nous nous sommes rapprochés d’eux », continue Frédéric Detraux.

 

« Lorsque nous avons appris que Topolaser venait s’installer en Wallonie et gérait la vente en Belgique des produits Controls, nous nous sommes rapprochés d’eux »,

 

« Nous collaborions déjà avec Topolaser pour la partie topographique, mais pas encore pour le laboratoire. La gamme proposée par Topolaser est très vaste. Pour les produits Controls, cela peut aller d’un moule de cube à béton basique, qui coûte une trentaine d’euros, à des extracteurs automatiques de liants, des appareils pouvant atteindre 40 000 €. Et même lorsque nous les mettons en concurrence avec d’autres sociétés pour certains achats, Topolaser reste le fournisseur de référence, tant pour le prix que pour la qualité du service. Topolaser répond parfaitement à nos attentes. »

 

 

Une étuve imposante

Dernièrement, le laboratoire des Enrobés du Centre a acheté une étuve Memmert de 1060 litres, le plus grand modèle existant actuellement. « Celle-ci va nous permettre d’augmenter notre capacité de séchage, qui s’inscrit parfaitement dans notre expansion. L’étalonnage de l’étuve précédente n’était plus valide, mais nous ne pouvions pas bloquer le laboratoire pendant de longues semaines dans l’attente d’une nouvelle machine. La livraison rapide faisait partie de nos critères lorsque nous avons demandé prix. Topolaser s’est engagée et a réussi à tenir les délais. »

 

 

Mais la coopération ne s’arrête pas là.

 

Frédéric Detraux : « Lorsque nous achetons du matériel chez Topolaser, ils ne se contentent pas de livrer le matériel, ils s’occupent de la mise en route et, si nécessaire, de l’écolage. Tout est compris dans leur service, ce qui n’est pas fréquent dans le secteur où ces services sont souvent en option et font partie d’un contrat séparé. De plus, depuis quelques années, Topolaser a son propre service technique et de maintenance pour le matériel dont ils sont revendeurs. Celui-ci ne doit donc pas retourner en usine, la mise à l’arrêt est donc courte – le temps de récupérer et d’installer la pièce – et ne porte pas à conséquence sur le fonctionnement du laboratoire. »